Construire votre maison en Espagne

La plupart des personnes qui emménagent en Espagne choisissent d’acheter une propriété déjà construite, neuve ou non, ou décide d’acheter une maison sur plan qui sera construite par un entrepreneur fiable. Un nombre croissant de personne cherche, cependant à acheter un terrain et construire la maison de leur rêve. Cela peut être rentable et satisfaisant, mais il y a plusieurs choses que vous devez savoir avant de vous lancer dans une telle aventure. Les lois espagnoles sont complexes et il est essentiel d’acheter un terrain qui ne vous causera pas des problèmes plus tard.

La première chose à établir, avec l’aide de votre avocat, c’est que le terrain a effectivement un permis de construire. Sans ce permis, vous ne serez pas en mesure de construire votre villa ou de la faire construire, le risque étant d’être repris plus tard par les autorités locales. Malheureusement, c’est une histoire vraie pour certaines personnes ayant construit leur maisons en Espagne. Vous aurez également besoin d’un architecte espagnol accrédité pour élaborer le design de votre maison, pour obtenir des plans approuvés et pour vous aider à trouver un constructeur de renom pour construire la maison.

Les agents immobiliers Javea offrent des parcelles de terrain à vendre, mais vous pouvez également les trouver vous-même en conduisant autour de la zone que vous aimez, tout en recherchant des signes indiquant « se vende» (à vendre) et noter les coordonnées téléphoniques. Si votre espagnol n’est pas suffisant pour un appel téléphonique, demandez à quelqu’un qui parle la langue d’appeler pour vous. De nombreuses affaires se font de cette manière, en vous épargnant des honoraires d’agents, mais il faut savoir que les parcelles peuvent ne pas avoir reçu l’autorisation de planification donc vous devrez demander l’autorisation. Un terrain acheté par un agent coûtera plus cher, mais vous aurez l’autorisation requise en place.

Comme avec n’importe quelle transaction immobilière, vous aurez besoin d’un bon avocat espagnol avant de commencer à négocier une parcelle de terrain. Il sera en mesure de vérifier les autorisations existantes de planification, obtenir un permis de construire, préparer un contrat pour le constructeur et trier les impôts à payer. Le “permiso ou licencia de obra” est le nom donné pour le consentement de construction qui est donné par la mairie locale. Il en coûte généralement autour de 4% du prix estimatif de la construction. Votre avocat devra établir si cette autorisation a été accordée par le “urbanismo” département de votre mairie et il aura un regard sur le «Plan General de Ordenación Urbana » (plan d’aménagement urbain) qui détaille les restrictions de la construction, que ce soit situé dans une zone verte, ou si il y a une voie publique sur une partie de la parcelle. S’il y a un droit de passage public, vous devez autoriser l’accès public. Votre avocat devra également vérifier les plans futurs, comme les autoroutes ou les grands centres commerciaux à proximité.

Il est important d’obtenir votre terrain par des professionnels qui devront déterminer le plan au mètre carré près. Pour cela, vous avez besoin d’un “topografo” (arpenteur-géomètre) et de ses conclusions pour vérifier les mesures officielles et les limites qui sont décrits sur le “Castastro” (registre foncier).

Un autre point à vérifier est que le vendeur d’une parcelle de terrain est bien le seul propriétaire de ce terrain. Il n’est pas rare en Espagne d’avoir plusieurs propriétaires pour un même terrain qui est souvent le résultat d’un héritage. Si tel est le cas, tous les propriétaires doivent accepter de vendre le terrain et c’est parfois compliqué.

Il est également essentiel de connaître les lois de construction actuelles. Ces dernières changent régulièrement et sont différentes d’une région à l’autre en Espagne. Par exemple, il peut y avoir une limite au nombre d’étages que vous construisez dans votre maison, vous pouvez ou non être en mesure de construire un mur autour d’une parcelle et si vous achetez la terre dans un endroit déjà urbanisé, il peut y avoir des restrictions quant au nombre de balcons et de terrasses que vous pouvez construire et, dans certains cas, la couleur de l’extérieur de la maison peut être également sujette à des restrictions.

Si tout cela semble quelque peu intimidant, n’oubliez pas que beaucoup de gens ont vécu cette expérience et vivent maintenant heureux dans leur maison idéale en Espagne. Votre avocat ainsi que votre architecte seront la clé de l’achat sans soucis d’un terrain et de la construction de votre maison. Les lois en Espagne ont été considérablement durcies au cours des dernières années et, à bien des égards, ne sont pas différentes de celles du Royaume-Uni ou de la France, avec l’inspection des bâtiments, des permis et des restrictions selon l’endroit où le terrain est situé. Mais acheter un terrain peut aussi être une façon très satisfaisante et valorisante d’obtenir la maison que vous avez toujours voulu, à votre goût et selon vos spécifications, alors n’oubliez pas de considérer l’achat de terre comme une option avant de vous décider sur l’achat d’une propriété.

Categories: Articles