Déménager en Espagne pour travailler

Il fut un temps où de nombreux jeunes Anglais, et même d’autre venant d’ailleurs, affluaient sur les côtes Espagnols au début de l’été pour trouver des petits boulots saisonniers dans les bars et les discothèques. Employer des étrangers pour des boulots d’été était bénéfique pour les propriétaires de bars, puisque la plupart des jeunes travailleurs étaient prêts à travailler pour des petits salaires, comme ils étaient plus intéressés à passer du bon temps que gagner beaucoup l’argent. Dans la plupart des cas, les travailleurs étaient employés illégalement, ils n’avaient pas de papiers officiels ce qui sauvaient de l’argent et du temps aux propriétaires de bars qui n’avaient pas besoin de payer de taxes et de remplir des documents pour accueillir un nouvel employé.

Cependant, les temps ont changé et très peu d’entrepreneurs risqueraient aujourd’hui d’employer quelqu’un sans avoir les papiers nécessaires en place: les sanctions pour employer un travailleur illégalement sont importantes, et les inspecteurs du travail inspectent régulièrement tout type de business, à la recherche de fraudeur. Travailler légalement est aussi bénéfique pour le salarié, il aura ainsi le droit à une assurance santé et il pourra recevoir un salaire d’environ 430 euros par mois, qui correspond à une aide perçue appelée « la ayuda » si il remplit un contrat d’au moins 6 mois et si il est au chômage pendant la saison basse en hiver.

L’effondrement du marché immobilier Javea ou espagnol a conduit à des pertes d’emploi importantes, car non seulement ceux dans l’industrie de la construction ont été touchés, mais il a eu un effet d’enchaînement, puisque sans revenus et sans emplois, ils ont cessé de manger dans les bars et restaurant et d’utiliser d’autres services locaux. Par conséquent, si vous venez en Espagne dans l’espoir de trouver un emploi dans un magasin ou autre petite entreprise locale, il est fort probable que vous finirez par être déçu. Pour chaque poste vacant il y a beaucoup de demandeurs d’emploi non qualifiés, et étant étranger, vous ne serez pas susceptibles d’être pris face à une population locale déjà établie dans la ville.

Cela étant dit, de nombreuses personnes dans le monde travaillent actuellement de façon virtuelle de chez eux, et si vous êtes en mesure d’offrir des compétences via internet, ou de démarrer votre propre entreprise en ligne, l’Espagne est l’endroit parfait. Cela est dû au beau temps, au coût de la vie inférieur à celui de la Grande-Bretagne ou de la France, et à l’atmosphère plus décontractée et le style de vie plus lent qui se prête bien à des heures de travail flexibles.

Alternativement, si vous avez un commerce en tant qu’électricien, professeur ou charpentier qualifié, vous trouverez probablement que vos services sont demandés dans les villes où il y a un grand nombre d’expatriés, qui préfèrent généralement traiter avec quelqu’un qui peut parler leur propre langue.

Une autre option est d’enseigner l’anglais ou le français. Travailler dans une école peut exiger certaines qualifications, mais de nombreux parents et élèves souhaitent embaucher un natif afin de les aider dans la pratique de la langue et améliorer les compétences en anglais ou en français, et simplement être de nationalité anglaise ou française est parfois suffisant pour garantir ce type de travail.

Vous devez savoir que si vous offrez vos services en tant que professeur ou comme bricoleur, vous devez vous inscrire comme un travailleur à votre propre compte, ce que signifie payer un « automos » chaque mois. Il s’agit d’une taxe pour les travailleurs indépendants, et la meilleure personne pour vous informer sur ce que vous voulez légalement être tenu de payer est un gestor. Vous aurez probablement besoin de prendre les services d’un gestor pour vous aider avec la paperasse parfois complexe de la gestion d’une petite entreprise en Espagne, si vous travaillez comme un individu indépendant.

Categories: Articles